Transports en commun

Routiers

Intra muros, les transports en commun (bus) fonctionnent correctement mais le climat en hiver rend difficile l’utilisation de ce mode transport. On trouve facilement des taxis (officiels et non officiels), et la pratique de l’auto-stop payant (simple et peu onéreux) est très répandue mais se méfier la nuit.
Pour aller à l’extérieur de la ville, il existe également, en cas de besoin, des services de bus et minibus reliant la capitale aux grandes villes les plus proches, voire à Almaty. Compte tenu des conditions de confort et de sécurité, ce mode de transport est déconseillé, en particulier en hiver.

Ferroviaires
Depuis la gare de Nour-Soultan, située au nord de la ville, il est possible de se rendre à peu près partout, y compris à l’étranger.
Il existe notamment un train de nuit permettant de se rendre à Almaty avec une certaine fiabilité pour un tarif très avantageux. Le confort est relatif.

Aériens

A l’exception de Francfort, Vienne, Moscou, Kiev et Istanbul, les capitales européennes ne sont pas desservies par liaison directe. Les arrivés et les départs se font souvent de nuit. Quelques capitales asiatiques ont bénéficié de l’ouverture de lignes directes, mais la majorité des destinations se font avec une correspondance par Almaty.

Plusieurs compagnies desservent les grandes villes kazakhstanaises, mais les vols sont peu fréquents, à l’exception d’Almaty et de ceux à destination des grandes villes pétrolières de la Caspienne. Il convient de signaler un problème de responsabilité en cas d’accident car la compagnie nationale Air Astana est sur la « liste grise » et les autres compagnies aériennes kazakhstanaises sur la « liste noire » de l’Union Européenne.

Dernière modification : 16/04/2019

Haut de page