Syrie - Offensive militaire du régime sur Alep - Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault (29 avril 2016)

Je condamne vivement la recrudescence des violences dans la province d’Alep, qui constitue une menace sérieuse au maintien de la cessation des hostilités et à la poursuite du processus politique, comme l’a rappelé M. Staffan de Mistura devant le conseil de sécurité le 27 avril.

L’annonce par le régime syrien le 28 avril d’une offensive imminente pour reprendre Alep avec le soutien de ses alliés, qui n’ont pas démenti, est très préoccupante. Cette annonce intervient dans un contexte marqué par la mort de plus de 200 civils cette semaine, et par de graves violations du droit international humanitaire. Sans une amélioration significative de la situation sur le terrain, les conditions ne seront pas réunies pour permettre à l’opposition de revenir à Genève.

J’appelle donc à la mobilisation de la communauté internationale afin d’exercer une pression sur le régime syrien pour que la trêve soit respectée et que celui-ci accepte enfin d’entrer dans des discussions sérieuses en vue de la mise en oeuvre d’une transition politique, conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité.

Dernière modification : 04/05/2016

Haut de page