Risques liés aux tiques et conduite à tenir

Les tiques transmettent diverses maladies graves (infections ou maladies virales), voire mortelles (comme la maladie de Lyme ou l’encéphalite à tique). Informez-vous et soyez vigilants en balade en forêt, en montagne, dans les parcs... et surtout APRÈS l’exposition.

PRÉCAUTIONS A PRENDRE :

Éviter les zones infestées par les tiques particulièrement pendant les mois concernés (bois, forêts, hautes herbes, etc.). Marcher au centre des sentiers pour éviter l’herbe et les buissons. La contamination peut aussi se faire via l’absorption de lait cru contaminé.

L’utilisation d’un répulsif d’insecte contenant du DEET sur votre peau ou de la pyréthrine sur les vêtements ou encore des huiles essentielles (citronnelle) est recommandé, mais cette protection est de courte durée et pas absolue.
Pour vos animaux, il existe des répulsifs, parlez-en à votre vétérinaire.

Portez un chapeau, des vêtements longs de couleur claire pour que les tiques soient plus facilement visibles.

Vérifiez régulièrement l’absence de tiques sur votre corps quand vous passez du temps dans des zones potentiellement infestées, sans oublier les plis et replis ainsi que le cuir chevelu. Les tiques sont trouvées le plus souvent sur les cuisses, les bras, les aisselles et les jambes. N’oubliez pas que les larves et les nymphes sont aussi dangereuses que les adultes. Celles-ci passent malheureusement souvent inaperçues car très petites (pas plus grosses qu’une tête d’épingle).

Pour enlever une tique :

Retirez-la si possible au plus vite (il existe des pinces spéciales que l’on trouve en pharmacie).
Évitez d’appliquer un produit comme l’éther habituellement utilisé, il risque de faire régurgiter la tique et augmente le risque d’infection. Il est préférable de retirer la tique en la prenant au plus près de la peau sans oublier des fragments de tête. Après l’extraction, une bonne désinfection s’impose.

VACCINATION :
L’encéphalite à tiques est causée par un virus qui provoque des lésions des centres nerveux. La vaccination est recommandée. Consultez le site de l’Institut Pasteur pour connaître le protocole de vaccination.

La prévention de la maladie de Lyme, maladie bactérienne, repose sur la prévention des morsures de tiques et ensuite sur l’ablation rapide des tiques (dans les vingt-quatre heures de préférence).

Symptômes rapportés par des personnes atteintes de maladies liées à une morsure de tique infectée :

SOYEZ VIGILANTS, l’auréole rouge ou érythème migrant (qui caractérise la maladie de Lyme, autour du point de piqûre) peut disparaître très rapidement.

  • Très grande fatigue ou abattement, sans raison apparente, souvent aux mêmes moments de la journée,
  • Migraines semblables à des décharges électriques comme si on vous tirait les cheveux
  • Impossibilité de dormir,
  • Vue double, trouble, douleurs insupportables aux yeux,
  • Douleurs piquantes aux jambes, bras, mains ou le long du dos, sensations de brûlures de l’intérieur
  • Mal aux oreilles, bourdonnements, sifflements aigus,
  • Perte de mémoire, de repères, difficultés à se concentrer,
  • Impression de forte fièvre, grelottements
  • Douleurs de peau, plaques, peau abîmée ou qui pèle, parties du corps violacées qui deviennent rouges à l’eau chaude, cloques comme lors de brûlures,pieds douloureux, brûlants - sensibilité au changement de température extérieur - intérieur
  • Difficultés à uriner (douleur à l’urètre) ou l’inverse (pas de contrôle), constipation ou diarrhées
  • Douleurs du foie (parfois hépatite) et des intestins, inflammations, nausées,
  • Douleurs à la face, paralysie faciale

Il semble donc préférable de consulter votre médecin :

  • Dès l’apparition d’une auréole rouge
  • Même si vous n’avez plus le souvenir d’une piqûre, mais découvrez une auréole rouge qui progresse de jour en jour : ce pourrait être la morsure d’une jeune tique (nymphe)
  • Si vous avez le souvenir d’une piqûre de tique (avec ou sans auréole rouge) et avez depuis lors, des troubles divers que vous n’aviez pas ressentis auparavant,
  • Si vous êtes piqués par une tique et/ou si vous développez depuis quelque temps ce genre de symptômes, vous devez aller dans un centre d’urgence médicale dans les 3 jours suivant la piqûre afin de recevoir un traitement préventif contre l’encéphalite à tiques (injection d’immunoglobuline).

Les centres de secours d’urgence à Almaty :

  • Hôpital central d’Almaty, 6, rue Zhandosov /Jandosov ,
    tel. 274-84-43
  • Hôpital d’Almaty № 4, 220, rue Papanin,
    tel. 235-12-11-
  • Hôpital d’Almaty №7, micro-district "Kalkaman-2",
    tel. 270-86-31
  • Hôpital pour enfants d’Almaty №16, 40 rue Manas (anciennement Tchapaieva - à l’angle avec Jandosov),
    tel. 274-45-43

Il existe un vaccin contre l’encéphalite à tiques disponible à la Clinique de Vaccination située au numéro 30 de la rue Karasai batyr (entre les rues Dostyk et Pouchkine).
tel. 291-79-65

Dernière modification : 29/01/2019

Haut de page