République centrafricaine - Déclaration du porte-parole adjoint du ministère des affaires étrangères

La France salue la tenue aujourd’hui d’une session spéciale du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies sur la situation en République centrafricaine à la demande de plus de cent États.

La résolution du Conseil des droits de l’Homme, qui a été adoptée par consensus, permet de maintenir la mobilisation de la communauté internationale sur la situation des droits de l’Homme en RCA. Une experte indépendante des droits de l’Homme, Mme Marie-Thérèse Keita-Bocoum, a été nommée à cet effet. Elle aura pour mission d’appuyer les autorités de transition dans le renforcement des droits de l’Homme et de rendre compte des évolutions de la situation devant le Conseil.

La France rappelle que tous les auteurs des violations des droits de l’Homme devront répondre de leurs actes devant la justice.

Dernière modification : 22/01/2014

Haut de page