Présentation et missions du Consulat

Le Consulat Général de France à Almaty a été inauguré le 17 juillet 2010.
Le consul général, sous l’autorité de l’ambassadeur, est responsable de la communauté française dont il assure la protection et qu’il administre dans la limite des législations et réglementations locale et française.
Le Consulat général de France à Almaty est territorialement compétent pour l’ensemble du Kazakhstan. Il a également compétence en matière d’administration des français pour le Kirghizstan et pour les visas longs séjours pour les citoyens du Kirghizstan. Les visas court-séjour sont délivrés par l’Ambassade d’Allemagne au Kirghizstan.
Pour les citoyens kazakhstanais, il est le représentant de l’administration française dont il est le relais. Il leur délivre les visas d’entrée en France court et long séjour dans le respect des dispositions du code des visas Schengen et de la législation nationale.

Missions

- Il recense et immatricule des français résidant dans sa circonscription ;
- Il est Officier d’état-civil ;
- Il est chargé des fonctions notariales, des questions militaires (organisation de la journée de la sécurité nationale), de la délivrance des titres de voyage, des cartes nationales d’identité (sous réserve que le demandeur soit immatriculé) ;
- Il assure la protection consulaire en cas d’arrestation, d’incarcération, d’accident grave ou maladie ; il peut intervenir dans les cas de rapatriements ;
- Il est en charge de l’exercice du droit de vote à l’étranger et de l’organisation des élections présidentielles et législatives, de l’établissement des procurations de vote.
- Il préside la commission locale des bourses, le comité consulaire pour la protection de l’action sociale, le comité consulaire pour l’emploi et la formation professionnelle ;

En cas de perte ou de vol de document : Le Consulat général peut vous procurer des attestations en cas de perte ou de vol de documents administratifs français (passeport, carte nationale d’identité ou permis de conduire...) sur présentation d’une déclaration faite préalablement auprès des autorités locales de police.

Il pourra aussi : après vérification, vous délivrer un laissez-passer pour permettre votre seul retour en France ou après consultation de l’autorité émettrice (préfecture ou consulat ayant établi votre passeport) vous délivrer un nouveau passeport.

En cas de difficultés financières : Le consul pourra vous indiquer le moyen le plus efficace pour que des proches ou institutions bancaires puissent vous faire parvenir rapidement la somme d’argent dont vous avez besoin.
En cas d’arrestation ou d’incarcération : Vous pouvez demander que le consulat soit informé. Le consul pourra faire savoir aux autorités locales que vous êtes sous la protection consulaire de la France et s’enquérir du motif de votre arrestation. Si vous en êtes d’accord, il préviendra votre famille et sollicitera les autorisations nécessaires pour pouvoir vous rendre visite. Il s’assurera ainsi des conditions de détention et du respect des lois locales.
En cas de maladie : Le consulat pourra vous mettre en relation avec un médecin conseil par ses services et tiendra à votre disposition, dans la mesure du possible, une liste de médecins spécialisés. Dans tous les cas les honoraires restent à votre charge.
En cas d’accident grave : Le consulat pourra prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement (les frais engagés demeurant à votre charge, il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement).
En cas de décès : Le consulat prend contact avec la famille pour l’aviser et la conseiller dans les formalités légales de rapatriement ou d’inhumation de la dépouille mortelle ou de ses cendres. Les frais sont assumés soit par la famille, soit par l’organisme d’assurance du défunt.
En cas de difficultés diverses avec les autorités locales ou des particuliers : Le consulat pourra vous conseiller, vous fournir des adresses utiles (administrations locales, avocats, interprètes, etc.).
Ce que ne peut pas faire le Consulat général
Vous rapatrier aux frais de l’Etat, sauf dans les cas d’une exceptionnelle gravité et sous réserve de remboursement ultérieur.
Régler une amende, votre note d’hôtel, d’hôpital ou toute autre dépense engagée par vous.
Vous avancer de l’argent sans la mise en place préalable d’une garantie.
Vous délivrer un passeport dans la minute.
Interférer dans le cours de la justice pour obtenir votre libération si vous êtes impliqué dans une affaire judiciaire ou accusé d’un délit commis sur le territoire du pays d’accueil.
Se substituer aux agences de voyages, au système bancaire ou aux compagnies d’assurance.
Assurer officiellement votre protection consulaire si vous possédez aussi la nationalité du pays dans lequel vous voyagez.
Procédez à votre enregistrement consulaire, c’est la garantie de :

-  recevoir les informations les plus récentes notamment sur le plan de sécurité,
-  d’obtenir des réponses à vos demandes dans les plus brefs délais,
-  de bénéficier de l’assistance nécessaire en cas de crise

Dernière modification : 04/05/2016

Haut de page