Le risque sismique à Almaty

Almaty est située en zone sismique. Durant les 125 dernières années, trois séismes destructeurs dont l’épicentre était à moins de 130 kilomètres d’Almaty ont eu lieu. Pour nous permettre de vous secourir et assurer votre rapatriement le cas échéant, nous vous encourageons à procéder à votre enregistrement consulaire et/ou à mettre à jour votre situation. Une démarche simple et gratuite.

Se préparer avant le séisme

Il est essentiel d’anticiper les dangers et prendre les dispositions pour limiter les dégâts éventuels. Outre les mesures de prévention, un plan familial de mise en sûreté constitue la meilleure réponse pour faire face au séisme en attendant les secours.

Limitez les risques domestiques :

Fixez les meubles tels que commodes, bibliothèques, aux murs.
Stockez les produits toxiques ou inflammables dans des placards fermés.
Equipez-vous d’extincteurs.

Formez les membres de votre famille aux consignes générales de sécurité :

Définissez des points de regroupement dans la ville (Consulat Général, par exemple) ;
Si vous avez des enfants, veillez à les informer des mesures de sécurité et des conditions de regroupement de la famille, faites leur apprendre par cœur leur adresse. Insérer dans le cartable de vos enfants, dans leur casier d’école, une fiche contact ;
Assurez-vous de savoir comment passer des appels aux services de secours et à caler un poste de radio sur les fréquences d’information ;
Désignez un membre de la famille qui habite dans une autre région ou à l’étranger comme point de contact en cas d’urgence.

Gardez facilement accessible à proximité de votre lit :
Une paire de chaussures faciles à enfiler afin d’éviter de marcher pieds nus dans les décombres ;
Vos lunettes, si vous en avez besoin ;

Ainsi qu’un sac d’urgence familial contenant :
Une bouteille d’eau,
Un sifflet qui vous aidera à être entendu si vous êtes coincé sous les décombres.
Une lampe de poche étanche à piles (et piles de rechanges) ou à dynamo,
Une radio et piles de rechange ou radio à dynamo,
Des chandelles de secours et allumettes hydrofuges,
Une trousse de premiers soins (Cf. composition ci-dessous),
Un canif multi-lames,
Des sacs poubelle de 100 litres (permet de mettre au sec les effets, les documents, etc…),
Des couvertures ; éventuellement des sacs de couchage et une tente.

Prévoyez 3 jours de réserve d’eau embouteillée et 3 jours de réserves d’aliments non périssables et énergétiques. Pensez à la nourriture spéciale de votre nourrisson ou petit enfant et à disposer d’ouvre-boîtes, assiettes, ustensiles et gobelets

Pensez également aux réserves d’aliments et d’eau pour les animaux de compagnie.

Une trousse de premiers soins.
En plus de vos prescriptions habituelles :
Antiseptiques—de type Mercryl ou Betadine dermique,
Bandages et pansements, garrot,
Bande élastoplaste,
Steristrip (bandes pour sutures cutanées),
Compresses de gaze, épingles à nourrice et ciseaux,
Analgésiques de type Paracétamol (Adulte et enfant),
Médicaments (système digestif, système respiratoire),
Sérum physiologique en dosettes (permet le rinçage des yeux, des oreilles, du nez),
Gants à usage unique,
Comprimés pour purifier l’eau (type Micropur ou Aquatabs),
Couvertures de survie

Articles de toilette et effets personnels :
Un ensemble de vêtements chauds par personne
Fournitures spéciales pour les nourrissons, les personnes âgées ou handicapées,
Brosse à dents et dentifrice,
Protections périodiques,
Serviettes, savons anti-bactériens et lingettes nettoyantes

Documents personnels dans une pochette hermétiquement fermée :
Copies des papiers officiels (passeport avec copie des visas, carte de séjour, carte d’identité, vos polices d’assurance, etc.),
Photos récentes de chaque membre de votre famille,
Jeu de clefs de la voiture et de la maison et une certaine somme en espèces,
Médicaments et ordonnances, y compris pour vos lunettes et carnet de santé et de vaccination
un carnet, des crayons et une liste des numéros de téléphone à contacter

Le contenu du sac devra être vérifié tous les six mois.
Veillez à ce qu’il corresponde à l’évolution des besoins de votre famille. Assurez-vous que les réserves d’aliments et d’eau sont saines et les piles en état de marche.
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien au sujet de l’entreposage des médicaments.

Avoir les bons réflexes pendant et après le séisme

Dès la première secousse
Si vous êtes à l’intérieur : placez-vous près d’un mur, d’une colonne porteuse, dans un encadrement de porte ou sous des meubles solides. Éloignez-vous du mobilier qui pourrait basculer (bibliothèques, armoires, etc) des fenêtres et des baies vitrées.

Si vous êtes au lit : attendez en vous protégeant la tête avec un oreiller. Les objets situés au-dessus de vous peuvent tomber. De plus, les éclats de verre cassé sur le sol blessent souvent les personnes qui ont cherché à évacuer ou à sortir du lit pour se glisser dessous.

Si vous êtes à l’extérieur : éloignez-vous le plus possible des bâtiments, des arbres, des lignes à haute tension, des ponts et passerelles. Accroupissez-vous et protégez-vous la tête.

Si vous êtes en voiture : arrêtez-vous et conservez votre ceinture attachée jusqu’à ce que la secousse se soit arrêtée. Les arbres, les lignes à haute tension, les poteaux, les panneaux de signalisation, et d’autres objets peuvent tomber pendant les tremblements de terre. Une fois la secousse terminée, procédez avec prudence. Évitez les ponts ou les rampes qui pourraient avoir été endommagés par le séisme.

Si vous êtes dans un magasin ou tout autre endroit public, ne vous précipitez pas vers les sorties. Éloignez-vous des étagères supportant des objets qui pourraient tomber.

Si vous êtes dans la cuisine, éloignez-vous du réfrigérateur, du fourneau, et des placards suspendus.

Si vous êtes dans un stade ou un théâtre, restez sur votre siège et protégez votre tête avec vos bras. N’essayez pas de quitter votre position avant l’arrêt des secousses. Sortez ensuite dans le calme, de façon ordonnée.
Dans les constructions aux normes antisismiques, vous êtes plus à l’abri en restant où vous êtes qu’en essayant de courir vers la sortie du bâtiment. Attendez dans cet endroit la fin des secousses. N’allumez pas de flamme. Ne téléphonez pas.

Après la première secousse :

Les réseaux téléphoniques peuvent être hors d’usage.
En cas de séisme de faible intensité :
Rentrez chez vous avec précaution. Aérez bien votre habitation. N’allumez pas de flamme avant d’avoir la certitude qu’il n’y a pas de fuite de gaz. Vérifiez que personne n’est resté coincé dans les ascenseurs. Prévenez les secours en cas de besoin.

En cas de séisme important :
Évacuez le bâtiment dès l’arrêt des secousses. N’utilisez pas les ascenseurs ! Rejoignez votre point de rassemblement (le Consulat général par exemple).
Éloignez-vous rapidement du bâtiment. Pensez à emporter votre sac d’urgence. Coupez les réseaux (eau, gaz, électricité) si vous en avez la possibilité.
Aidez vos voisins et vos collègues, en particulier les plus vulnérables (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, enfants…).
Attendez-vous à ce que les alarmes et les systèmes anti-incendie se déclenchent même s’il n’y a aucun feu dans l’immeuble.
Si vous êtes dans un secteur montagneux, voire proche de pentes ou de falaises qui risquent de se révéler instables, soyez vigilants ! Des chutes de pierres, des éboulements et des glissements de terrain sont possibles.
N’essayez pas de déplacer les personnes blessées sans l’avis des secours professionnels, à moins qu’elles ne soient en danger immédiat pour leur survie.
Écoutez la radio. N’utilisez le téléphone qu’en cas d’extrême urgence. Les réseaux téléphoniques seront vite saturés. Il est important que les appels d’urgence aient la possibilité d’être passés en priorité.
Surveillez vos animaux de compagnie. Leur comportement peut changer après un tremblement de terre. Ils peuvent devenir agressifs.
Faites attention aux lignes électriques tombées ou aux conduites de gaz endommagées. De manière générale, évitez les secteurs endommagés. Ne rentrez pas chez vous sans l’autorisation des autorités compétentes. Les répliques d’un tremblement de terre peuvent endommager davantage les bâtiments fragilisés.

En cas d’ensevelissement :
Évitez des dépenses d’énergie inutiles.
Manifestez-vous en tapant à intervalles réguliers sur les parois, sur les tuyaux ou sur tout matériel conducteur du son.
Examinez-vous pour déceler d’éventuelles blessures. Vous pourrez mieux vous préoccuper des autres et serez plus utiles pour les secours si vous n’êtes pas blessé ou si vous avez déjà reçu les premiers soins. Lorsque cela est possible, avant de porter assistance, protégez-vous contre d’éventuelles nouvelles blessures.

Après le séisme : retour au logement et contacts d’urgence

Vous venez de recevoir l’autorisation de pénétrer dans votre habitation temporairement ou définitivement, n’oubliez pas de :
Vérifier les éventuelles fuites d’eau, de gaz.
Nettoyer les produits toxiques renversés, l’essence ou autres liquides inflammables.
Ne pas fumer pas à l’intérieur des bâtiments.
Ouvrir les portes des armoires et des placards avec précaution. Le contenu peut avoir été déplacé, pendant le tremblement de terre.

Inspectez votre logement. Pour ce faire, n’employez que des lampes-torches à piles. Toute flamme peut déclencher un incendie (une fuite de gaz ou des émanations de produits inflammables ne sont pas toujours décelables par l’odeur).
Attendez l’autorisation des pouvoirs publics avant de rouvrir les réseaux.

ENREGISTREZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE SECTION CONSULAIRE
FAITES-NOUS CONNAITRE TOUT CHANGEMENT D’ADRESSE

Dernière modification : 05/05/2016

Haut de page