L’école française investit avec ses partenaires dans le développement de l’école maternelle sur Astana et envisage l’ouverture d’une section à Almaty [ru]

JPEG

L’école française investit avec ses partenaires dans le développement de l’école maternelle sur Astana et envisage l’ouverture d’une section à Almaty

Une table ronde sur le thème « L’Ecole française au Kazakhstan et la Mission laïque française. Quelles perspectives de développement ? » s’est tenue au Pavillon France à Expo-2017 le 13 juin 2017.
Elle était coorganisée par la direction de la section scolaire française d’Astana, la Fondation Nazarbaïev pour l’éducation, le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Kazakhstan, l’association des parents d’élèves de l’école française au Kazakhstan et le Pavillon France à Expo-2017.
Le Commissaire général du Pavillon France, M. Pascal Lorot et l’Ambassadeur de France au Kazakhstan, M. Francis Etienne, ont reçu à cette occasion un vaste panel d’intervenants : M. Aryn Orsariev, Secrétaire général du Ministère de l’Education et de la Science du Kazakhstan, Mme Gaïsha Syzdikova, Directrice adjointe de la Fondation Nazarbaïev pour l’éducation, Mme Dominique Collado, Responsable pédagogique de la Mission laïque française, Mme Aloua Tolkinbekova, Présidente de l’Association des parents d’élèves de l’école française au Kazakhstan (APEK).

En introduction, l’Ambassadeur de France a annoncé au public que la commission d’homologation du Ministère de l’éducation nationale venait d’homologuer l’école maternelle, ce qui allait concourir à développer les effectifs d’élèves et à améliorer le statut des enseignants français vis-à-vis de leur administration d’origine. M. Pierre Callens, directeur de la section scolaire française d’Astana (établissement associé à l’Ecole internationale « Miras » et qui jouit d’un fort soutien de la Fondation Nazarbaïev pour l’éducation) a annoncé que les perspectives de développement visaient une centaine d’élèves à un horizon de 3 ans.

De son côté, la Fondation Nazarbaïev pour l’éducation a fait part de sa satisfaction quant à ce projet prometteur et appelé de ses vœux l’ouverture d’une section scolaire française à l’Ecole internationale Miras d’Almaty.
La Mission laïque française est le support d’un réseau vaste de plus de 100 établissements dans le monde entier. Elle collabore activement avec la Fondation Nazarbaïev pour l’éducation afin de développer l’école française au Kazakhstan.
L’école française est présente à Astana sous la forme d’une section scolaire au sein de l’école internationale « Miras ». Les effectifs de cette entité fondée en 2011 croissent à un rythme de 15-20% par an. Elle devrait dépasser les 50 inscrits à la rentrée 2017, allant de la maternelle au lycée (3-18 ans).
Elle vise à scolariser des enfants francophones expatriés, mais aussi, et de plus en plus des Kazakhstanais, en particulier ceux qui reviennent de l’étranger et ceux dont les familles envisagent d’accéder au réseau mondial de l’enseignement français, qui forme une communauté de plus de 300 000 élèves en dehors des frontières de la France.

JPEG

Dernière modification : 28/06/2017

Haut de page