« Guide-nous, amour sacré de la Patrie… ». La République française a célébré une des ses principales fêtes nationales : la prise de la Bastille.

Les couplets poétiques de la Marseillaise sur l’amour sacré de la Patrie et le jour de gloire arrivé pour ses enfants dévoués ont encore une fois résonné jeudi dernier, et pas uniquement dans la « citadelle de la démocratie ». La principale fête nationale française est désormais traditionnellement célébrée également dans notre pays. Les festivités qui y sont associées ont eu lieu à l’Ambassade France à Astana et au Consulat général de France à Almaty.

Les caprices de la météo n’ont guère eu d’influence sur l’ambiance de cordialité qui prévalait à la résidence de l’Ambassadeur de France, M. Jean-Charles BERTHONNET. Bien que le mois de juillet à Astana soit pluvieux, la réception en plein air a réuni de nombreux invités, parmi lesquels des représentants des autorités publiques du Kazakhstan, du corps diplomatique, d’organisations sociales et artistiques et des médias.

Cependant, le drapeau national de la Vème République mis en berne rappelait que la fête a été assombrie cette année par un événement dramatique. La veille, en Afghanistan, cinq soldats français, membres de la force internationale d’assistance et de sécurité en Afghanistan, sont tombés, victimes d’un acte terroriste. Les invités ont observé une minute de silence en leur mémoire…

En saluant les invités, Jean-Charles BERTHONNET a constaté avec satisfaction l’évolution positive du dialogue politique et des relations bilatérales économiques et commerciales, en soulignant les grands projets que l’Ambassade réalisera activement à court terme. Il s’agit de la construction d’une ligne de tramway à Astana, dont le début du chantier a été marqué par la pose de la première pierre en présence du Président du Kazakhstan. De grandes attentes sont associées aux perspectives d’ouverture de vols directs entre Astana et Paris. Pour rappel, cette question a été sérieusement discutée au cours d’une réunion collégiale entre les Premiers ministres François FILLON et Karim MASSIMOV lors de la visite de ce dernier en France. Parmi les projets communs représentant un intérêt probable pour les deux pays, on trouve, notamment, des partenariats en matière de construction de satellites, d’hélicoptères, de locomotives. En outre, selon l’Ambassadeur, les « saisons culturelles croisées » prévues pour 2013-2014, contribueront à une expansion du dialogue entre les deux nations.

Les progrès considérables dans tous les domaines des relations franco-kazakhstanaises ont été confirmés par le Vice-ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan, Konstantin JIGALOV.

Celui-ci a salué ses amis français et a remarqué qu’en janvier de l’année prochaine, on fêtera le 20ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre nos pays.

Aujourd’hui, la France est un des plus grands partenaires du Kazakhstan, le quatrième en volume des échanges bilatéraux. Cette année, les indicateurs laissent présager que son niveau atteindra celui d’avant la crise, soit 6 milliards de dollars. On trouve plus de 100 entreprises françaises au Kazakhstan, réputées être des partenaires fiables et stables. Autre caractéristique majeure : la France est le premier pays européen avec lequel le Kazakhstan a signé un accord de partenariat stratégique. Selon M. Jigalov, les contacts privilégiés de haut niveau jouent un rôle décisif dans une telle dynamique positive des relations bilatérales.

En parallèle avec la réception à Astana, la fête a également été célébrée à Almaty. Le Consulat général de France y a organisé une soirée dans le style du XVIIème siècle à l’hôtel « Rixos ».

Le Consul général, M. Guillaume NARJOLLET, a souligné que l’engouement des Français à l’égard de la Fête de la prise de la Bastille confirme leur fidélité aux idéaux qui unissent les citoyens aux valeurs immuables qui sont le fondement même de l’Etat. Elles s’expriment simplement par le slogan de la Révolution française : "Liberté, Egalité, Fraternité".

« Le Consulat général de France à Almaty a été établi l’année dernière.
Son ouverture démontre le haut niveau des relations entre la France et le Kazakhstan.

Le Consulat contribue à promouvoir au Kazakhstan le patrimoine culturel d’un des plus grands pays d’Europe de l’Ouest, qui y jouit d’une énorme sympathie », a déclaré Guillaume NARJOLLET.

Pendant la réception a été présenté le premier tome de la série "L’Art de Vivre", livre décrivant la culture française du XVII siècle et la mentalité des Français en général qui s’est en grande partie formée durant « l’âge d’or » de leur histoire.

La gourmandise est une composante majeure de « l’art de vivre à la française ». C’est ce qu’ont constaté les invités qui ont pu goûter des plats originaux préparés par le chef Laurent Gédonom à partir de recettes du XVIIème siècle, sans oublier, bien sûr, d’excellents vins importés de France.

Olga Kazantseva

Vadim Makhin


Kazakhstanskaya Pravda, 16 juillet 2011

Voir le reportage photographique - Réception pour la Fête Nationale à la Résidence de France le 14 juillet 2011

Dernière modification : 26/07/2011

Haut de page