Formation d’un gouvernement palestinien d’entente nationale (2 juin 2014)

L’annonce de la formation d’un gouvernement palestinien d’entente nationale sous l’autorité du président Abbas est la première étape de la mise en oeuvre de l’accord de réconciliation conclu le 23 avril dernier. La France est attachée à l’organisation d’élections législatives et présidentielles, conformément à cet accord, dans l’ensemble des Territoires palestiniens.

La France est prête à travailler avec un gouvernement de l’Autorité palestinienne dès lors qu’il refuse le recours à la violence, s’engage en faveur du processus de paix et respecte les accords conclus, ce qui implique la reconnaissance d’Israël. La France prend acte des assurances en ce sens données par le président Abbas et rappelle son soutien à un processus de réconciliation qui s’inscrirait dans ce cadre.

Mettre fin à la division des Territoires palestiniens constituerait un progrès important vers la solution des deux États. Tous les efforts doivent être aujourd’hui déployés par les parties pour atteindre cet objectif à travers la reprise rapide des négociations de paix.

Q - Je voudrais savoir si vous avez l’intention d’intervenir auprès du Premier ministre israélien qui refuse de reconnaître ce gouvernement qu’il qualifie de gouvernement du Hamas, pour l’amener à changer d’attitude ?

R - Nous souhaitons que le processus de dialogue entre les autorités israéliennes et palestiniennes puisse reprendre. Tous les efforts doivent être déployés pour permettre la poursuite et le succès du processus de paix.

Dernière modification : 11/06/2014

Haut de page