Coopération universitaire

L’objectif est de mettre en adéquation la formation aux besoins de l’économie en rapide développement du Kazakhstan.

La priorité est donnée à la formation de cadres de haut niveau, appuyée sur l’excellence des grandes écoles d’ingénieurs à la française. L’ambassade tisse un étroit partenariat avec l’Université Nazarbaïev, fleuron de la formation des futures élites du Kazakhstan.

Après le succès du programme Bolashaq assurant la formation rapide de cadres à l’étranger, les autorités kazakhstanaises souhaitent aujourd’hui développer la formation universitaire dans le pays. Dans ce sens, l’Ambassade mobilise les universités françaises pour mettre en place des enseignements délocalisés au Kazakhstan ou des centres de formation et de recherche. Ainsi les cursus suivants sont proposés aux étudiants kazakhstanais :

-  Joint Executive MBA – Major in Finance, de l’école des Hautes études commerciales (HEC)
-  Master international “Subterranean Reservoirs of Energy”, de l’Université de Lorraine (première année délocalisée à Almaty, seconde année en mobilité à Nancy).

En complément et en articulation avec la formation sur place, les espaces Campus France des Alliances françaises facilitent la poursuite d’études spécialisées en France, dans des formations de qualité. L’octroi de bourses du gouvernement français, les cofinancements Quai d’Orsay-entreprises, les échanges entre universités françaises et kazakhstanaises, ainsi que le soutien apporté au programme de bourses Bolachak, entre autres, permet à une centaine de boursiers kazakhstanais de poursuivre des études en France.

L’Ambassade s’attache à développer la formation technique supérieure en partenariat avec les universités kazakhstanaises et les industriels. Elle appuie notamment :
-  le Centre des métiers de l’électricité « Schneider Electric », à l’université nationale technique Satpaïev ;
-  l’Institut de la soudure, soutenu par Total, auprès de l’Université technique de Qaraghandy.

Dernière modification : 03/02/2014

Haut de page