Alimentation

L’ouverture de supermarchés et de grands centres commerciaux ainsi que l’augmentation progressive de la demande en provenance de la communauté expatriée a permis de compléter l’offre des marchés locaux et d’étoffer le choix. Pour autant, il reste difficile, voire impossible de trouver certains produits occidentaux, soit parce qu’ils n’ont pas encore été introduits sur le marché local, soit parce que les stocks sont dérisoires. En règle générale, ces produits occidentaux vendus en supermarché sont plus chers que les locaux et leur prix dépasse souvent le prix français. La qualité n’est pas toujours au rendez-vous et les dates de péremption sont rarement respectées .

L’alimentaire local est nettement plus abordable, mais le choix reste limité et très marqué par son caractère saisonnier, notamment pour ce qui concerne les fruits et légumes, dont une partie est importée, soit d’Asie centrale (Ouzbékistan, Kirghizstan en été), soit de pays plus "exotiques". Les tomates, par exemple, peuvent tripler de prix entre l’été et l’hiver, et atteindre également des prix occidentaux.

La viande est en général moins chère qu’en France, mais le choix est d’autant plus limité que sa découpe est très mal maîtrisée. On trouve de la volaille, mais essentiellement du poulet, de la viande ovine, bovine et également chevaline, puisque cette dernière constitue une des bases de l’alimentation carnée locale. Le gibier est beaucoup plus rare et se trouve plus généralement par contact avec des chasseurs.

Bien que le Kazakhstan soit un pays musulman, on y trouve de la charcuterie, d’une part locale, d’autre part d’origine étrangère (russe, ukrainienne, biélorusse, mais aussi allemande et autrichienne, voire italienne et espagnole en produits conditionnés).

Le choix en poissonnerie quoique limité, tend à s’améliorer avec l’ouverture de nouveaux supermarchés, une grande partie étant importée, le reste provenant de la pêche locale (rivières et lacs).

Les produits laitiers sont peu variés, même s’il y a du choix, notamment pour ce qui concerne le lait lui-même, et les fromages français et hollandais sont largement distribués (Camembert, Brie et Roquefort notamment, Emmental, Gouda etc.)

La boulangerie offre un choix assez large, mais la qualité laisse souvent à désirer.

La biscuiterie/pâtisserie est essentiellement originaire de la CEI, avec quelques produits d’importation.

Les boissons sont variées, on trouve alcools et vins occidentaux (français notamment) à des prix élevés (une bouteille de champagne "standard" coûte au minimum 45 euros).

Café, thé, petit déjeuner : vaste choix "mondialisé", notamment pour ce qui concerne les céréales.

Dernière modification : 17/07/2015

Haut de page